Les aires autoroutières

Par décret, en décembre 2002, le Gouvernement wallon a concédé à la SOFICO une partie de son domaine patrimonial dont faisaient partie les aires autoroutières. L’objectif était de permettre à la SOFICO de disposer de sources de revenus complémentaires et ainsi assurer son autonomie financière.
A charge donc de la SOFICO de valoriser les 56 aires installées le long du réseau autoroutier wallon.
Celles-ci sont classées selon leur degré de service proposé aux automobilistes :

  • Les 9 aires de type I recensées en Wallonie doivent comprendre : une station-service 24/24h, des commerces, un service de restauration, un centre d’affaires (accueil, salles de réunion, etc.), un hôtel, des sanitaires complets (toilettes, douches, local bébé, etc.), des équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants, aire de détente, etc.).
  • Les 8 aires de type II en Wallonie doivent proposer : une station-service 24/24h, des commerces, un service de restauration, des sanitaires complets (toilettes, douches, local bébé, etc.), des équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants, aire de détente, etc.).
  • Les 9 aires de type III de Wallonie sont équipées de commerces, d’un service de restauration, de sanitaires et d’équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants, ...).
  • 25 aires de type IV en Wallonie proposent des sanitaires (toilettes) et des équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants).

A ces sites, il faut ajouter les 5 aires frontalières qui ne sont pas qualifiées par l’arrêté du Gouvernement wallon de 1995. Situées sur une frontière, elles sont gérées en concertation avec le pays voisin.
La SOFICO et le SPW (Service Public de Wallonie) ont engagé, depuis plusieurs années déjà, un programme de renouvellement et de déploiement des aires autoroutières.
L’objectif est d’améliorer leurs performances d’un point de vue quantitatif et qualitatif. Une attention tout particulière est notamment consacrée à :

  • L’amélioration des services, de leur qualité et leur adéquation avec les besoins des usagers ;
  • La réhabilitation et l’intégration de nouvelles aires dans le tissu économique local ;
  • La création de parkings sécurisés pour poids-lourds ;
  • L’utilisation des énergies renouvelables et l’amélioration significative du bilan énergétique.

Le programme de renouvellement des aires porte déjà ses fruits. Les automobilistes peuvent profiter d’aires autoroutières entièrement rénovées notamment à Lichtenbusch, Barchon, Spy, Aische-en-Refail, Thieu. Ce sera aussi le cas prochainement à Hensies, Saint-Ghislain ou encore Verlaine.
D’autres travaux sont programmés :

  • Installation de caméras de surveillance sur l’ensemble des aires ;
  • Installation de boucles de comptage permettant de connaître les places disponibles sur l’ensemble des aires du réseau autoroutier.

Au total, 20 millions d’€ seront investis d’ici 2016 pour rénover les aires de repos.