La SOFICO assure la couverture du réseau par le déploiement d'antennes de mobilophonie le long de ses infrastructures

La SOFICO met à disposition des espaces le long de ses infrastructures pour permettre aux opérateurs de téléphonie mobile de placer leurs antennes, en vue d’une meilleure couverture de la Région.

Soucieux de réduire la dispersion des nuisances visuelles et environnementales en assurant l'homogénéité des réseaux dans une perspective de développement durable, le Gouvernement wallon a invité la SOFICO à déployer un vaste programme d’équipement de site de mobilophonie le long des autoroutes.

La SOFICO a conclu, en décembre 2005, une convention avec les trois principaux opérateurs de mobilophonie (Proximus, Base et Orange), ainsi qu’avec le réseau Astrid utilisé par les services de secours et de police. Ceux-ci ont alors délocalisé leurs antennes et autres équipements dans le cadre d’installations « multi-opérateurs » sur des terrains appropriés mis à leur disposition par la SOFICO. À ce jour, le domaine régional accueille plus de 250 antennes de mobilophonie le long des routes, autoroutes, et même à certains endroits de son réseau fluvial.

 

Dans le cadre de la définition de son plan stratégique télécom, la SOFICO a procédé à une recommandation visant à mettre en place avec les services de la DGO1, un guichet unique pour l’introduction des demandes d’autorisations en vue du déploiement des nouvelles infrastructures de mobilophonie sur le domaine de la Région. Ce guichet unique, disponible dès 2018, a pour objet de faciliter/accélérer le traitement des dossiers et de standardiser l’approche d’évaluation technique des dossiers.

Avec l’explosion des besoins mobiles de transmission de données, les opérateurs finalisent aujourd’hui la mise en place des réseaux 4G et préparent le déploiement des équipements de 5ème génération, offrant des débits toujours plus rapides. Les capacités de transmission nécessaires sont telles que les transmissions hertziennes entre pylônes ne sont plus suffisantes pour rapatrier la quantité de données vers les sites de concentration. C’est la raison pour laquelle la SOFICO a entamé dès 2014 plusieurs projets de raccordements massifs d’antennes de deux opérateurs de mobilophonie au réseau fibre optique, ce qui permettra le raccordement à terme de plus de 250 antennes sur trois ans.

La SOFICO propose aujourd’hui de mutualiser ses moyens financiers et organisationnels pour procéder, dans le cadre des investissements prévus dans son Plan stratégique, au raccordement le plus large possible des antennes des opérateurs mobiles. Ces raccordements participeront à l’amélioration de la couverture GSM et data des territoires de la Région wallonne.