Aires autoroutières : développer un réseau de qualité

Sur la route des vacances ou lors de vos longs trajets, vous appréciez la qualité du service offert par les aires d’autoroute : sanitaire, restauration, commerces… L’image de la Wallonie passant inévitablement par l’état général de ses aires autoroutières, la SOFICO s’est vue confier la valorisation des 60 aires installées le long du réseau autoroutier wallon.

Les aires autoroutières wallonnes sont classées selon le degré de services proposé aux automobilistes :

  • Les aires de type I comprennent une station-service 24/24h, des commerces, un service de restauration, un centre d’affaires (accueil, salles de réunion, etc.), un hôtel, des sanitaires complets (toilettes, douches, local bébé…) et des équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants, aire de détente…).
  • Les aires de type II proposent une station-service 24/24h, des commerces, un service de restauration, des sanitaires complets (toilettes, douches, local bébé…) et des équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants, aire de détente…).
  • Les aires de type III sont équipées de commerces, d’un service de restauration, de sanitaires et d’équipements extérieurs (aire de pique-nique, jeux d’enfants...).
  • Les aires de type IV proposent uniquement des équipements extérieurs.

Parmi la soixantaine d’aires autoroutières que compte la Wallonie, une vingtaine est concédée à des pétroliers ou à des PME qui y assurent l'entretien, ainsi qu’une offre de services. Ces derniers consacrent des moyens financiers additionnels pour moderniser les aires, en veillant à apporter une attention particulière à :

  • L’amélioration des services et leur adéquation avec les besoins des usagers : diversification des offres de restauration, développement du Wi-Fi et des espaces de réunion
  • L’autosuffisance énergétique maximale des aires en énergies renouvelables
  • L'utilisation de matériaux performants
  • L’intégration des nouvelles aires dans le tissu économique local en phase avec les partenaires locaux
  • La création de parkings sécurisés pour les poids-lourds et de parkings de covoiturage

La SOFICO entend poursuivre ces efforts de valorisation des offres de services des concessionnaires, afin de rencontrer au mieux les besoins et attentes des usagers des autoroutes. Pour améliorer encore la qualité du service offert, des contrôles et des audits des aires autoroutières - concédées ou non - sont régulièrement effectués via la Commission wallonne des équipements autoroutiers (CWEA).

2017 a vu se terminer la réhabilitation de l’aire de Hensies à la frontière française. Il est également à souligner que la concession de l’aire autoroutière de Couthuin a été renouvelée au début de l’année 2017 et celle de Bierges au mois de septembre.

Dans la foulée, le Conseil d’Administration de la SOFICO a décidé d’interdire la vente d’alcool sur cette aire. Par cette décision, la SOFICO souhaite limiter les achats impulsifs de boissons alcoolisées sur l’aire. Lors des prochains renouvellements de concessions (celle de l’aire de Waremme devrait être renouvelée à la mi 2018, tandis que les concessions des aires autoroutières de Spirmont et Hondelange seront renouvelées en 2021), la SOFICO a pour projet d’étendre cette interdiction.

Retrouvez la carte des aires autoroutières sur ce lien.

 

Un projet pilot de tri sélectif

En collaboration avec la cellule Wallonie Plus Propre, la SOFICO a lancé en 2016 un projet pilote de tri sélectif des déchets sur neuf aires de repos du district autoroutier de Liège. Il s’agit d’équiper ces aires de repos non concédées d’un dispositif permettant aux usagers de séparer les PMC des autres déchets qu’ils déposent dans les poubelles. Ce projet test est une première en Belgique et sera évalué avant d’envisager l’opportunité ou non de l’étendre à toutes les aires.

Fin décembre 2017, le Ministre Di Antonio a pris la décision d'octroyer un subside de 535 000 € à la SOFICO afin d'étendre ce projet pilote à d'autres aires autoroutières wallonnes.

Des places de parking pour poids lourds en suffisance

La fréquentation de nos routes par les poids lourds est extrêmement importante. La Wallonie doit donc veiller à disposer d’un nombre suffisant de parkings autoroutiers efficacement renseignés, bien entretenus, sécurisés et leur offrant des espaces de repos.

Un des principaux enjeux consiste à prendre les mesures nécessaires pour répartir ces poids lourds sur l’ensemble des parkings existants. Ces mesures sont de natures diverses : signalisation, information, marquages, contrôle…

Le nombre de places n’est cependant pas la seule préoccupation. Le taux d’occupation de ces places, la répartition équilibrée des camions sur celles-ci, la mise à disposition de places sécurisées et l’offre de services constituent également d’autres sujets majeurs.

Chiffres-clés

  • 40 aires de repos
  • 20 aires de services
  • 4700 places de parking pour véhicules légers
  • 3600 places de parking pour poids lourds
  • Environ 7,5 millions d’euros sont consacrés à la réhabilitation et à l’extension d’aires autoroutières
  • Plus de 500 places de parking pour poids lourds ont été créées au cours des trois dernières années (chaque emplacement coûte 20 000 € HTVA)