Missions et financement

Les missions

La SOFICO – Société de Financement Complémentaire des infrastructures – a été créée en 1994 par le Gouvernement wallon. L’objectif initial de cet organisme d’intérêt public était d’accélérer la construction des chaînons manquants ou goulets d’étranglement situés sur les axes transeuropéens des réseaux autoroutier et fluvial wallon. Trois grands chantiers ont été réalisés à ce jour :

  • La liaison E25-E40 et le tunnel de Cointe - terminés en 2000 ;
  • L’autoroute E429 (A8) - fini en 2000 ;
  • Le canal du Centre avec l’ascenseur de Strepy-Thieu - terminé en 2002.

Trois autres chantiers sont en cours ou programmés :

  • La 4ème écluse de Lanaye (travaux en cours) ;
  • La nouvelle écluse d’Ivoz-Ramet (travaux en cours) ;
  • Le dédoublement de la RN5 (E420).

Avec les années, les missions de la SOFICO ont été élargies. Aujourd’hui, le gouvernement wallon lui a confié la gestion du réseau structurant. Désignée maître d’ouvrage par un décret du 10 décembre 2009, elle finance, réalise, entretien et exploite 1200km d’autoroutes et 600km de routes régionales stratégiques 2X2 bandes ce qui représente 52,3% du trafic routier de Wallonie. Pour mener à bien sa mission de gestionnaire et réhabiliter le réseau, la SOFICO s’appuie sur le « Plan routes » qui prévoit l’investissement de 500 millions d’euros HTVA dans plus de 300 chantiers. Outre ces activités, la SOFICO a hérité d’autres missions notamment l’exploitation du patrimoine qui comprend :

  • Aires autoroutières ;  
  • Centrales hydroélectriques, éoliennes, photovoltaïque ;
  • Télécommunications et pylônes multi-opérateurs.

Financement

Contrairement à la Wallonie, confrontée à l’annualité budgétaire, la SOFICO peut mobiliser dans les délais les plus brefs des moyens nécessaires à la réalisation des infrastructures. La Wallonie évite ainsi toute charge supplémentaire et maintient le montant annuel qu’elle consacre aux grands chantiers. Les moyens de la SOFICO proviennent de différentes sources :

  • Les recettes de trafic : réseau structurant, liaison E25-E40, autoroute A8, canaux, écluses, etc. ;
  • Les recettes du domaine : concessions autoroutières, télécommunications, pylônes multi-opérateurs, éoliennes, etc. ;
  • Apport sous forme de fonds de tiers (prêts à long terme de la Banque européenne d’investissements).

Ce mécanisme financier de la SOFICO permet également de gagner du temps dans l’aboutissement et la mise en service d’infrastructures. Par exemple, la liaison E25-E40 a été terminée 17 ans plus tôt que prévu !