SCORES - STARK : Modernisation des outils de gestion du Réseau Structurant

SCORES

Fin décembre 2012, la SOFICO a lancé un appel à concurrence pour moderniser les outils de gestion du réseau routier wallon pour lequel la SOFICO agit en tant que maître d’ouvrage (Réseau Structurant).

Ce marché couvre l’ensemble des activités et des outils nécessaires à l’analyse, le développement et l’implémentation d’un système de pilotage des projets et de gestion des dossiers Réseau Structurant.

Ce système gérera l’entièreté du cycle de vie de chaque projet (dossier) en y incluant les fonctionnalités nécessaires au pilotage des projets et à l’instruction des dossiers découlant de la gestion du Réseau Structurant.

Ce système est dénommé SCORES (Système de Coordination du Réseau Structurant).

STARK

En tant que centre névralgique de trafic et de transport de marchandises, la Région Wallonne est consciente de la problématique posée par l’usage intensif de son réseau routier et souhaite par cette politique de redevance sensibiliser les usagers et stimuler une prise de conscience du coût réel de l’utilisation de la voirie, conformément au principe « usager – payeur ».

En conséquence, en coopération avec la Région de Bruxelles Capitale et la Région Flamande, la Région Wallonne a décidé de poursuivre la transposition de la Directive 1999/62/EC du Parlement européen et du Conseil du 17 juin 1999 relative à la taxation des poids lourds pour l'utilisation de certaines infrastructures, telle que modifiée par la directive 2006/38/EC du Parlement européen et du Conseil du 17 mai 2006 et, récemment encore, par la directive 2011/76/EC du Parlement européen et du Conseil du 27 septembre 2011. 

La Région wallonne met en place un prélèvement kilométrique en tant que redevance sur l’usage des routes soumises à ce péage par les véhicules d’une masse maximale autorisée (MMA) supérieure à 3,5 tonnes.  Le réseau routier wallon qui est concerné par ce prélèvement kilométrique sera confié à la gestion de la SOFICO, qui agira en tant que percepteur de péage et gestionnaire de ces infrastructures.

La SOFICO, pour pouvoir effectuer pleinement ses activités de percepteur de péage et au vu des volumes d’information à traiter, doit mettre en place un système informatique qui lui permettra de gérer les informations qui lui seront transmises.  Ces informations devront, d’une part être traitées et incorporées au système comptable de la société et, d’autre part, pouvoir être maîtrisées dans le cadre de la gestion des activités de prélèvement kilométrique.