Liaison E25-E40

Depuis le 2 juin 2000, date de l’inauguration de cette liaison à laquelle 50.000 personnes avait assisté, l’axe autoroutier Amsterdam-Milan est complètement achevé.

Long de 12,5 kilomètres, ce dernier maillon assure une connexion directe entre les autoroutes situées au nord et à l’ouest de l’agglomération liégeoise (E40, E42, E313) et celle de Liège-Luxembourg (E25).

Il permet aux automobilistes de traverser et contourner la Ville de Liège en toute sécurité tout en gagnant du temps. Le centre liégeois est ainsi désengorgé du trafic de transit, particulièrement les Quais de la Dérivation de la Meuse. 

L’évolution du trafic :

En 2009, plus de 25 millions d’usagers ont emprunté la liaison, le trafic moyen était de 73.400 équivalents véhicules par jour (dans les deux sens de circulation) soit une croissance de +0,73% par rapport à 2008 et +70% depuis l’ouverture en 2001 ! La fréquentation est plus importante en semaine que le week-end (surtout dans les plages 7-8H et 16-17H) alors que le vendredi atteint une moyenne de 84.000 véhicules par jour.

6 années de travaux auront été nécessaires pour aménager le dernier tronçon de la liaison, long de 3,8km, qui comprend plusieurs ouvrages d’art :

  • L’échangeur des Guillemins et le pont de l’Observatoire ;
  • Le double tunnel sous Cointe ;
  • Le pont haubané sur la Meuse ;
  • Le quadrilatère de Kinkempois et la tranchée couverte du canal de l’Ourthe ;
  • Le tunnel et échangeur des Grosses-Battes.

L’échangeur des Guillemins et le pont de l’Observatoire

Situé à l’extrémité nord-ouest de la liaison, l’échangeur se positionne dans une zone particulièrement exiguë entre les voies de chemin de fer, l’avenue de l’Observatoire, le flanc de la colline de Cointe et les entrées et sortie des tunnels sous Cointe.

 

Dessiné par l’architecte espagnol Santiago Calatrava, le pont de l’Observatoire, d’une longueur totale de 204 mètres, est composé de deux parties : un pont de type Bowstring, permettant le franchissement des têtes des tunnels, et un viaduc le prolongeant. Il assure une liaison directe entre l’autoroute E40, via l’échangeur, et la gare TGV de Liège-Guillemins.

Le tunnel sous Cointe

Ce tunnel est, en réalité, un double tunnel : l’un, dans le sens Ardennes- Bruxelles, est long de 1639 mètres et l’autre, de 1511 mètres de long, dans le sens Bruxelles – Ardennes.

Tous deux plongent jusqu’à 58 mètres sous la colline de Cointe. Vu la géologie du sol et la proximité des habitations, le percement des deux galeries de 11,20 mètres de diamètre a été réalisé par une haveuse de 130 tonnes. Le travail a été effectué en plusieurs phases : une galerie pilote a été creusée puis élargie et approfondie

Le Pont du Pays de Liège

Ouvrage remarquable, ce pont d’une portée centrale de 162 mètres pour une longueur totale de 327 mètres enjambe la Meuse.
Le tablier, large de 27 mètres, est soutenu par 22 paires de haubans gainés d’acier inoxydable répartis de part et d’autre d’un pylône de 76 mètres de haut, revêtu de panneaux de verre. Les haubans reportent les efforts du tablier vers la culée-contrepoids (structure couverte s’enfonçant dans le sol) et le pylône.

La construction du pont est une véritable prouesse technique. Le tablier, préfabriqué par tronçons, a été poussé progressivement de la rive droite vers la rive gauche à raison de 12 mètres par semaine.

Cet ouvrage a fait l’objet d’un effort d’intégration des structures dans le site, notamment à son parachèvement esthétique et les réaménagements de ses abords.

Le quadrilatère de Kinkempois et la tranchée couverte du canal de l’Ourthe

Ce tunnel autoroutier de 635 mètres de long constitue une autre prouesse technologique. Il a en effet été creusé sous le quadrilatère ferroviaire de Kinkempois où se croisent plusieurs lignes de chemin de fer et ce, sans interrompre la circulation des trains ! Il a, pour cela, fallu construire plusieurs ouvrages annexes complexes dont l’installation, par glissement, d’un tablier de pont ferroviaire. 

Une tranchée couverte de 480 m succède au tunnel autoroutier.

La SOFICO  a porté une attention particulière à ce tronçon situé le long du canal de l’Ourthe. Des aménagements y ont été réalisés pour intégrer au mieux les infrastructures dans le paysage. C’est ainsi que des panneaux anti bruit ont été posés, les berges ont été réhabilitées, des voies de circulation pour piétons et cyclistes ont été aménagées ainsi qu’une passerelle mobile métallique de 22m de long.

Tunnel et échangeur des Grosses Battes

Une tranchée ouverte, longue de 376 mètres, rejoint l’échangeur des Grosses Battes qui assure la jonction avec l’autoroute E25.

En surface, le trafic est régi par un double giratoire aménagé pour gérer le flux routier très important à cette entrée de la ville de Liège.