Le canal du centre

Grâce à ce canal, inauguré en septembre 2002, les bateaux les plus lourds peuvent désormais passer du bassin de la Meuse à celui de l’Escaut.

Mis au gabarit pour des bateaux jusqu’à 1350 tonnes, ce canal long de 27km entre Mons et Seneffe s’intègre dans le réseau des voies navigables d’intérêt européen, c’est un véritable carrefour fluvial dans le bassin du Sillon Sambre-et-Meuse.

Cette mise au gabarit européen du Canal du Centre a nécessité la construction d’une nouvelle voie d’eau et de deux ouvrages majeurs, uniques au monde :

L’ascenseur funiculaire de Strépy-Thieu

20 ans de travaux auront été nécessaires pour aménager le plus grand ascenseur à bateau du monde : 110 mètres de haut, 135 de long et 75  de large !

Il remplace les 4 anciens ascenseurs du Canal du Centre (désormais classés dans le patrimoine mondial de l'UNESCO) et deux écluses, soit une dénivellation totale de 73,15 mètres.

Les deux bacs aux dimensions de 112 x 12 mètres, peuvent accueillir les bateaux les plus lourds. Ils présentent plusieurs atouts : économie d’eau, gains de capacité et de temps pour le franchissement.

Depuis sa mise en route en 2002, l’ascenseur funiculaire a vu sa fréquentation augmenter de manière significative : +700% en 2010 par rapport à 2001. Conséquence, le tonnage transporté sur le canal du Centre est lui aussi en augmentation : 160.000 tonnes en moyenne par mois en 2010 c’est 25% de plus qu’en 2009, le double par rapport à 2001 !

Le pont-canal du Sart (Houdeng-Aimeries)

Cet ouvrage en béton d’une longueur de 498 m et de 46 m de large surplombe l’autoroute E19 et permet au canal du Centre de franchir la vallée du Thiriau du Sart et un important complexe routier d’accès à la zone industrielle de Strépy.

Le tablier d’un poids à vide de 65.000 tonnes a été construit par la technique du poussage ce qui constitue un record mondial. Tous les tronçons successifs ont été construits au même endroit sur la terre ferme puis chacun a été coulé contre le précédent et poussé progressivement vers son emplacement définitif.
Le pont canal en chiffres :

  • Longueur de l’ouvrage : 498 m 
  • Largeur au sommet : 46 m 
  • Poids de l’ouvrage à vide : 65.000 tonnes 
  • Nombre de travées : 13 
  • Nombre de colonnes supportant le tablier : 28 
  • Charges en eau : 80 000 tonnes 
  • Charges finales par colonne : 6 000 tonnes

La porte de garde du Blanc Pain

Située au lieu dit « Le Blanc Pain » à l’amont de tous les ouvrages de la liaison, cette porte ferme le canal en cas de besoin et situation exceptionnelle. Elle permet d’isoler les 5 km du bief sur lesquels les autres ouvrages sont situés, du reste du bief de partage (d’une longueur totale de 40 km).

La réalisation de cet ouvrage clôture l’euro-corridor Est-Ouest partant de Londres et passant via Dunkerque, Charleroi, Liège (Lanaye) pour rejoindre le Rhin et les fleuves conduisant à la Mer Noire.

Cet euro-corridor bénéficie de potentialités multimodales remarquables dans la mesure où cette voie fluviale se voit quasiment dédoublée par un réseau autoroutier et ferroviaire à proximité immédiate.