Chantiers en cours

En direct sur nos routes

News

04/09/2018 - 12:00
Lancement officiel du chantier de mise à grand gabarit du site éclusier d...
30/08/2018 - 09:00
Petit tour d'horizon des nouveaux chantiers sur le réseau SOFICO.
Toutes les actualités

La N5 (E420)

Considérée comme un maillon entre le nord et le sud de l’Europe, la région de l’entre Sambre-et-Meuse manque actuellement d’une infrastructure de grand gabarit sur son axe nord-sud.

La Nationale 5 ou E420, inscrite dans le Réseau européen de Transport (RTE), reste limitée actuellement au trafic entre le sud de l’agglomération de Charleroi et la ville française de Charleville-Mézières. Elle doit donc être dédoublée au gabarit autoroutier pour compléter cet axe européen qui va de Marseille à Rotterdam.

Le passage de la N5 à deux fois deux bandes permettra :

  • de désenclaver économiquement la région en attirant de nouveaux investisseurs ;
  • d’accroître la sécurité routière ;
  • d’absorber un trafic dense et, souvent, international (5000 voitures et 1000 camions par jour actuellement) ;
  • d’améliorer le cadre de vie des habitants.

Ce tronçon d’une cinquantaine de kilomètres est divisé en trois sections distinctes selon la nature des aménagements à y effectuer :

  • La section Nord (13 km), entre le périphérique de Charleroi, sortie Sud, et Somzée (Walcourt) ;
  • La section centrale (25 km), entre Somzée et Mariembourg (au Nord de Couvin) ;
  • La section Sud (longueur encore non-définie), entre le nord de Couvin et Brûly, sur la frontière française.

Pour faire de la N5 une véritable artère économique, le Gouvernement wallon a décidé, en avril 2011, de confier à la SOFICO le financement nécessaire pour réaliser le contournement de Couvin. 176 millions d’€ sont investis pour construire 14km d’autoroute dans le prolongement de la Nationale 5.

Une fois terminé, le nouveau tronçon sera relié à celui en cours de réalisation sur le territoire français (A34-E420) et pourra accueillir une augmentation significative du trafic : 12.000 voitures et 5000 camions par jour, selon les prévisions.