Chantiers en cours

News

26/07/2018 - 09:00
La SOFICO lance une nouvelle campagne pour sensibiliser les usagers au...
03/07/2018 - 12:00
etat des lieux du chantier du contournement de Couvin à quelques jours de l...
Toutes les actualités

Centrales hydroélectriques

La concession des barrages des voies navigables à des fins de production d’électricité est l’une des opportunités de valorisation économique du domaine régional fluvial.

La SOFICO développe actuellement un programme d'équipement en centrales hydroélectriques amovibles sur 18 barrages répartis sur la Haute-Meuse, la Basse-Sambre et l’Ourthe :

  • la Haute-Meuse (9) : La Plante, Tailfer, Rivière, Hun, Houx, Dinant, Anseremme, Waulsort et Hastière
  • la Basse Sambre (6) : Salzinnes, Auvelais, Roselies, Montignies-sur-Sambre, Marcinelle (déjà opérationnelle) et Monceau-sur-Sambre
  • et l’Ourthe (3) : Grosses-Battes, Fêchereux-Hony et Chanxhe

Ces centrales pourraient produire au total près de 80 000 000 kWh/an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de près de 23.000 ménages. Les centrales de Waulsort, Hastière, Hun, Marcinelles et Monceau-sur-Sambre sont actuellement en fonction. En juin 2017, les travaux de génie civil à réaliser aux barrages de Anseremme, Houx, Riviere et Dinant, en vue de recevoir les futures centrales hydroélectriques, ont été approuvé par le Conseil d’Administration de la SOFICO.

Par ailleurs, en novembre 2017, le Conseil d’Administration a approuvé l’attribution de la concession d’usage de la centrale de pompage turbinage de la Plate Taille à Lampiris à partir du 1er mars 2018 pour une durée de trois ans. La société Lampiris exploitait déjà la centrale depuis le 1er mars 2014. Son contrat de concession avait été renouvelé en 2016 pour une durée de deux ans.

Depuis 1989, la centrale hydroélectrique de Mornimont, à Jemeppe-sur-Sambre, est gérée par Muyle Hydroélectricité S.A. La concession était prévue pour une durée de 50 ans, mais il était possible d’y mettre fin à partir de la 30e année. Cette échéance arrivant à terme en décembre 2018, la SOFICO et le service technique de la DGO2 ont rencontré le concessionnaire afin de lui faire part de leurs exigences. Durant ces dernières années, le concessionnaire y a réalisé de nombreux investissements (contrat pour des certificats vers, réalisation de travaux qui modifient la prise d’eau pour la rendre ichtyocompatible, ainsi que divers aménagements). Muyle Hydroélectricité S.A a manifesté le souhait de prolonger cette concession pour pouvoir pérenniser les différents investissements réalisés, tout en revalorisant les conditions économiques en faveur de la SOFICO. Il a donc été décidé en séance du Conseil d’Administration du 15 décembre 2017 de prolonger la concession d’une durée de 20 ans, de fin 2018 à fin 2038.

Actuellement, la SOFICO procède à l’analyse des conditions de marchés qui devront inévitablement aboutir soit à la remise en concession des sites, soit à la prolongation à des conditions qui devront être nettement plus avantageuses pour la SOFICO au regard de la perception des redevances actuelles, anormalement basses sur base des conditions de marchés et de l’octroi des certificats verts. Pour l’année 2017- qui fut une année à intensité hydrologique extrêmement faible – l’ensemble de ces centrales fixes a produit 175.239 MW/h, soit l’équivalent de la consommation moyenne de 50.000 ménages. (pour plus de 72.000 en 2016).

A ce jour, les centrales situées sur cette carte sont opérationnelles.