Plan Infrastructures 2016-2019

En complément des moyens annuels que la SOFICO consacrera entre 2016 et 2019 à l’entretien du réseau structurant, elle pourra également compter sur le lancement d’un Plan Infrastructures pour réhabiliter en profondeur le réseau. Ce Plan infrastructures s’inscrit dans la poursuite des efforts menés dans le cadre du Plan Routes.

  Ainsi, près de 350 millions d’€ seront investis sur 4 ans dans le réseau structurant :

  • 128 millions d’€ seront consacrés à la poursuite de la réhabilitation des autoroutes (déjà initiée par le Plan Routes) ;
  • environ 165 millions d’€ seront investis dans la rénovation et la sécurisation des voiries du réseau secondaire structurant ;
  • environ 54 millions d’€ seront consacrés dans les Routes de l’Emplois relevant du réseau structurant.

Ce plan ambitieux, présenté en janvier dernier par le Ministre wallon des Travaux publics, de la Sécurité routière et des Voies hydrauliques, Maxime PREVOT, est le fruit d’un travail concerté entre la SOFICO et l’Administration. Il sera notamment financé grâce à la redevance kilométrique poids lourds qui entrera en vigueur au 1er avril 2016.

Plan Infrastructures complet et liste des chantiers concernés en fin document 

 

METHODOLOGIE

Les besoins étant conséquents et les budgets plus limités, il était impératif de développer une approche méthodologique robuste pour que les chantiers prioritaires soient identifiés avec un maximum de pertinence et de transparence et soient conformes à la vision stratégique à développer dans l’intérêt supérieur de la Wallonie et de son redéploiement. 

Les besoins présents sur nos voiries ont nécessité un travail de recensement important de la SOFICO et du Service Public de Wallonie. Ils se se sont lancés en 2014 dans la construction d’un modèle de Gestion des Projets routierS appelé « GPS ». Après avoir listé l’ensemble des besoins rencontrés, ce concept pondère chaque demande selon différents critères (réhabilitation et sécurisation des voiries et des ponts, mobilité, prise en compte des équipements au sens large, …). Cette approche a permis d’atteindre l’objectif de recensement des besoins prioritaires correspondants au budget exceptionnel arrêté par le Ministre des Travaux publics, Maxime PREVOT.

 

PROGRAMMATION DES CHANTIERS

Au niveau de la programmation temporelle des chantiers, aucun calendrier précis, englobant un «ordre de priorité », n’a été arrêté. Les leçons tirées du passé ont pu monter qu’il était illusoire de vouloir programmer autant de chantiers de la sorte avec plusieurs années d’avance. La seule possibilité d’aléas techniques ou administratifs liés à un retard dans une procédure d’obtention d’un permis d’urbanisme, par exemple, viendrait à elle seule bouleverser l’ordre espéré.

Ce sont la SOFICO et le Service public de Wallonie qui prendront pleinement la main sur la planification des chantiers, en tenant compte de l’ensemble des priorités énoncées et des facteurs opérationnels réels (études, délais administratifs, conditions météorologiques, …) ainsi qu’en concertation avec les autorités locales concernées.

Désignée maître d'ouvrage pour l'application et le suivi de ces chantiers, la SOFICO bénéficiera de l'assistance technique du maître d'œuvre, la Direction Générale des Routes et Bâtiments (DGO1) du Service Public de Wallonie (SPW).