Financement

Contrairement à la Wallonie, confrontée à l’annualité budgétaire, la SOFICO peut mobiliser dans les délais les plus brefs des moyens nécessaires à la réalisation des infrastructures. La Wallonie évite ainsi toute charge supplémentaire et maintient le montant annuel qu’elle consacre aux grands chantiers.

Les recettes de la SOFICO proviennent de différentes sources :

  • Les recettes de trafic, qui sont issues de l’utilisation du réseau structurant via la redevance kilométrique pour poids lourds et les versements par la Région Wallonne pour compte de l'usager (shadow toll), ainsi que de la fréquentation des voies navigables
  • Les recettes perçues grâce aux diverses concessions (aires autoroutières, télécommunications, éoliennes, etc.)

Par ailleurs, la SOFICO dispose également de l'opportunité de contracter des prêts auprès de la Banque Européenne d'Investissements.